Projets ayant recours aux outils numériques

Les étudiantes, les étudiants sont responsables de s’assurer que tous les outils numériques, notamment les outils disponibles dans le Web, utilisés dans leur projet de recherche respectent les normes éthiques en vigueur à l’UQAM.

Ainsi, les conditions d’utilisation, politique de confidentialité, politique de sécurité, obligations légales, etc. de ces outils doivent être lus attentivement et pris en considération. La possibilité ou non de détruire les données une fois la recherche terminée doit être elle aussi prise en considération. Les lieux de conservation des données ainsi que les lois qui s’y appliquent doivent être connus de façon à s’assurer qu’ils répondent aux normes et lois en vigueur à l’UQAM et au Québec.

L’extrait de texte suivant (tiré de la première référence donnée ci-dessous) donne d’excellentes pistes de réflexion sur l’utilisation d’outils numériques :

L’infonuage et l’éthique de la recherche

L’industrie nous incite à croire que les ordinateurs personnels sont plus performants qu’autrefois. Or, ces appareils régressent, pour ainsi dire, au profit d’interfaces de virtualisation. En effet, la plupart des applications ne sont plus propulsées du côté du client mais offertes par l’infonuage (cloud computing), au moyen de grappes de serveurs physiques (bien plus performants que leurs ancêtres) qui sont branchés dans des centres de données conventionnels. Dans le cadre d’un projet de recherche, les CÉR [comités d’éthique de la recherche] devrait s‟assurer que les serveurs sollicités tant pour le volet applicatif que pour le stockage des données sont situés dans un centre de données québécois, selon un contrat de service clair.

Par ailleurs, bien que les services infonuagiques soient attrayants – parce qu’ils sont abordables et simples d‟utilisation (SurveyMonkey, par exemple) –, quiconque examine les licences d’utilisation s’aperçoit que la confidentialité des données ainsi recueillies est sérieusement compromise. Ainsi, les CÉR devraient sensibiliser les chercheurs à ces aspects en leur posant deux questions :

1. «Pouvez-vous justifier l’utilisation ou l’externalisation de ces services et démontrer que vous avez envisagé d’autres possibilités?» La plupart des services offerts dans l’infonuage peuvent être fournis à l’interne, sur un serveur institutionnel ou dans une zone neutre, comme un centre de données sécurisé et connu de l’utilisateur. Ces pistes ont-elles été explorées?

2. «Pouvez-vous décrire les services que vous comptez utiliser et confirmer au CÉR que les licences d’utilisation sont conformes aux exigences de l’encadrement normatif propre au typede recherche que vous voulez mener, concernant la vie privée, la confidentialité et le contrôle des données, notamment?»

Deux questions simples, mais qui peuvent amener CÉR et chercheurs à engager un véritable dialogue sur la pertinence des outils technologiques dont l‟utilisation est envisagée.

Tout sondage, toute enquête réalisés via Internet doivent être précédés d’un document d’information et d’un formulaire de consentement que les personnes participant à la recherche doivent accepter avant de poursuivre plus avant dans le questionnaire.

Les documents suivants donnent des pistes de réflexion intéressantes en ce qui concerne les enjeux éthiques de la recherche réalisée dans Internet :